socialo

date : 1890 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 11

socialo

n.

Socialiste ; membre du Parti Socialiste

Synonyme : socialiste

Morphologie : apocope, apocope en -o

Usage : politique

1979 Pour gagner quelques voix chez nos familles, il risque d'en perdre parmi les socialos conservateurs. 1979. Le désert de l'iguane 1954 Si c'est ça la vie / Eh bien je vous le déclare : / Sans être socialo / C'est pas rigolo / Et moi j'en ai marre 1954. Toute ma vie 2011 dans mon courrier de demande de réintégration, j'ai précisé que je ne voulais pas être commandé par un socialo ou quelqu'un de la CFDT ! 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche) 1911 Dire qu'ils étaient sûrement socialos, les ligorniots qui ont construit ces murailles-là au lieu d'aller faire des zanzis chez le bistro ! 1911. Le journal à Nénesse 1977 Mais foutez-nous donc la paix, tous tant que vous êtes : conservateurs, socialos de mes fesses, intellectuels racornis, freluquets 1977. Faut pas rire avec les barbares 2015 « Figure-toi, reprend M. Djouhri, que les socialos lui ont proposé de raconter des conneries. » 2015. Placé sur écoutes, Claude Guéant promet de ne « pas balancer » <6 citation(s)>

Socialo, subst., pol. Synon. souvent péj. de socialiste. Loménie gueulait avec eux: La Sociale! la Sociale ! On connaissait la rengaine: plus ça va mal... Sacré Hubert. Pourtant les socialos, ils voulaient nous prendre notre terre, la propriété (Aragon,Beaux quart., 1936, p. 92). (tlfi:socialo) /

  • socialo n.m. abrév. de socialiste non conv. POLIT. - FEW (12, 17a), 1912, Villatte ; TLF, cit. Aragon, 1936. Add.DDL :
    • 1904 - «- Nous ne pouvons pas nous entendre, socialos, vous et moi. Vous voulez vous enrichir, je cherche à m'appauvrir.» J. Renard, Journ., oct., 924 (Gallimard, 1960) - J.S.
  • socialo n.m. abrév. de socialiste non conv. , péjor. POLIT. - GR[92], 1904 [d'apr. DDL] ; TLF, cit. Aragon, 1936. Add.DDL :
    • 1905 - Bruant, L'Arg. au XXe siècle, Suppl. (s.v. socialiste) (2e éd.) - K.G.
  • socialo n.m. abrév. de socialiste non conv. , péjor. POLIT. - DDL 7, 1904, J. Renard [repris in DArg., DHR] ; FEW (12, 17a), 1912, Villatte ; TLF, cit. Aragon, 1936.
    • 1890 - «Chacun aura son tour, nom de dieu, le jour n'est pas loin où les socialos se revancheront et foutront dans les tinettes tous les poux mystiques, les punaises de sacristie, et les morpions capitalistes [...]» E. Pouget, Le Père Peinard, 13 avr., 129 (Galilée) - P.E.
    • 1893 - «Jusqu'aux socialos à la manque qui ont trouvé moyen d'agonir de sottises les quatre zigues d'attaque qui furent exécutés [...]» E. Pouget, Le Père Peinard, 1er janv., 100 - P.E.
    • 1894 - «Les socialos politicards sont d'un avis contraire : ils prétendent forcer la gouvernance à faire des réformes.» Le Père Peinard, oct., 38 - P.E.
  • socialo adj. abrév. de socialiste non conv. , péjor. POLIT. - ø t. lex. réf. ; absent TLF.
    • 1893 - «Des falbalas socialos, de tous les grands mots ronflants qui faisaient gober aux bons bougres qu'il y avait quèque chose dessous, de tout cela, on a fait un abattage sérieux.» E. Pouget, Le Père Peinard, 20 août, 139 (Galilée) - P.E.
    • 1894 - «La cinquantaine de dépotés socialos qui moisissent à l'Aquarium se contentent de se laisser vivre.» E. Pouget, Le Père Peinard, oct., 38 - P.E.
    • 1900 - «Cette pleutrerie des chefs socialos a bougrement servi la gouvernance [...]» Le Père Peinard, 15 avr., 118 - P.E. (bhvf:socialo) /

De socialiste (GR) / Apocope (George, FM48) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 881