bougrerie

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 3

bougrerie n.f.

Terme d'irrespect, de mépris : sottise, connerie, stupidité ; irrégularité, déloyauté

Synonyme : bêtise, ânerie

1791 mais il n'est pas bien de manquer à ce que veut la constitution. –Allez-vous en au diable avec toutes vos bougreries. 1791. Le diné du grenadier, à Brest 1792 –Et les Militaires, ne les ont-ils pas aussi foutus au-dessous des bourreaux ? –Pas tout-à-fait. –Nous y voilà, je parie f... qu'il y a encore quelque bougrerie là-dessous. –Seulement dans les cérémonies, ils sont derrière les Gardes nationaux, mais à la guerre ils ont le pas. 1792. Conversation entre un maître d'école, un grenadier, et un paysan 1792 Quand on veut parler, camarade, il faut parler raison, et ne pas venir nous conter un tas de bougreries qui nous scient le dos avec une latte. 1792. Conversation entre un maître d'école, un grenadier, et un paysan 1792 j'ai entendu dire, que tous les ans, il falloit au Roi six cents millions, et qu'il y avoit tant de bougreries dans la perception des impôts, qu'on étoit obligé d'en imposer neuf cents. 1792. Conversation entre un maître d'école, un grenadier, et un paysan 1791 ça n'a pas seulement une chemise pour couvrir son pauvre cul [… ] c'qui me fait enrager, c'est d'voir la plus part de ces gueusasses-là acheter de toutes ces bougreries qu'on crie dans les rues ; et puis applaudir, et que j'sommes libre ! la belle foutue liberté d'chien. 1791. De par la mère Duchesne. Anathèmes très-énergiques contre les jureurs <5 citation(s)>

2. p. ext. début xviiie s. « ce qui n'est pas sensé » (J. de Domfront, p. 5, dans IGLF Techn.). (TLFi) /

  • bougrerie n.f. non conv. VALEUR "bêtise" - Mat.I, ND4, 1791, Hébert. Corr. et compl.TLF (déb. 18e, J. de Domfront)
    • 1790 - «[...] pour moi, je vous assure que ça retourne bougrement mon opinion, et que je n'y connois plus que du feu. Votre compere, qui est député de la Rapée, ne vous auroit-il pas mis au fait de toutes ces bougreries-là ? Je voudrois bien savoir à quoi m'en tenir, mais je crois tout franc que ces trois cents députés sont trois cents aristo-crocs, et qu'ils termineront par nous foutre le Poitou et la Saintonge.» Je peux bien foutre mon avis tout comme un autre [...] Raisonnement énergique du R.P. Jean de Domfront, 5 (Paris) - P.E.
    • 1790 - «Le jour de la confédération de ce petit pays-là, on le chargea de peindre des bougreries fort jolies [...]» [Lemaire], 8e let. bougrement patriotique du véritable père Duchêne, 8 - P.E.
    • 1790 - «Me SIRE JEAN. V'la mon p'tit Coliche [...] J' ly dirai, m'n'enfant, tiens, vaut mieux être honnête homme, ben prier le bon Dieu, être fidele à ton roi, que de savoir toutes les bougreries qu'on zapprend dans les classes.» Deuxième suite du group Sire Jean, 11 (s.l.n.d.) - P.E. (BHVF) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 954