ma pomme

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 36

ma pomme & Ma Pomme ; ma petite pomme ; pour ma pomme ; ≠ pas pour ma pomme n.f.

Moi, je, ma personne, mon compte ; pour moi, pour mon compte ; ≠ pas pour moi

Synonyme : je, moi Famille : pomme (moi)

1957 –Dirait qu'il s'est mis à en pincer un brin pour ma pomme, qu'elle grince. 1957?. Dix ans de frigo 1982 Toute la hargne du retour, les vacheries de la vie, ça retombe sur ta pomme ! 1982. La vapeur 1935 encore six mois de tôle pour ma pomme. 1935. Viande à brûler 1952 Si je prends mon plaisir, c'est pour moi. Ma petite pomme. Moi tout seul et bien enfermé 1952. Une fille du tonnerre 1937 Voilà ce qu'on dirait pour ma pomme… le genre de chagrin éprouvé 1937. Bagatelles pour un massacre 1937 jamais crapaud pustuleux (ma pomme) tout dégoulinant de fiente vénéneuse ne fut plus hideux, plus insupportable aux regards de la blanche, parfaite colombe (lui-même) 1937. Bagatelles pour un massacre 1932 tous mecs les pâlissaient d'amour devant ma pomme 1932. Comme une fleur ! 1950 La poule aux oeufs d'or c'est moi. Non pas vous, moi, moi, je vous dis, moi seul, mézigue, ma pomme, bibi, rien que bibi 1950. Ainsi soit-il 1954 Et la plupart du temps, c'est ma pomme qui faisait bouillir la marmite 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1998 mon avis ici importe peu. Cette question n'est pas pour ma pomme. 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1922 et comme souvenir de ma pomme voilà tout ce que je peux te donner ; tiens… Et de toutes ses forces il lui cracha en plein visage. 1922. Au Lion Tranquille 2007 Il se fend d'un baise-main aristocratique à l'égard de Cendrine et d'une accolade bien plus roturière pour ma pomme. 2007. La gigue des cailleras <12 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 996