matou

date : 1571 registre moderne : 4 fréquence : 36

matou

n.m.

Chat, chat mâle, vieux chat mâle

Synonyme : chat (animal)

1925 C'est plein de matous dans sa crèche, avec un piano et des photographies du temps qu'elle était gironde 1925. L'Equipe 1930 près d'une gouttière à matous 1930. Comme un moineau 1936 Paul a camouflé un superbe matou que j'accommode avec des oignons et des tomates. Délectable. 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient <3 citation(s)>

MATOU, subst. masc. A. Chat mâle non castré. Un matou de gouttière. Un chat gris, à poil ras, un énorme matou, signalé depuis longtemps pour ses attentats, avait bondi dans la salle à manger (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p.168.) Simple répartie d'homme agacé. Grondement de matou qui sort à demi la griffe, mais craint plus que tout de s'en servir (H. BAZIN, Qui j'ose aimer, 1956, p.68): 1. Mes hôtes partis, les chats rampent hors de leurs abris, bâillent, s'étirent comme au sortir du panier de voyage, flairent la trace des intrus. Le matou somnolent coule du mûrier comme une liane. COLETTE, Naiss. jour, 1928, p.22. Étymol. et Hist. XIVe s. [ms.] agn. matou(e) «chat mâle» (Proverbes Français, éd. J. Morawski, 623, var. ms. Ca); 1571 [éd.] matou (LA PORTE, Epith. ds GDF., s.v. mitouart) (tlfi:matou) /

Orig. incert., p.-ê., selon Guiraud, de mater, matir «écraser, aplatir», suff. -ou, du lat. oleus, le chat ayant une face camuse, aplatie (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 136