piquouzer

date : 1945 registre ancien : 9 registre moderne : 8 fréquence : 6

piquouzer

& se piquouser ; se piqouser ; piquouser ; se faire picouser

Piquer, soigner ; se droguer, se piquer (drogue), faire une piqûre ; se faire faire une piqûre

Synonyme : droguer / se, drogue (prise de), piquer

Morphologie : -ouse/-ouze, -ouser/-ouzer

Usage : drogue

1955 Mais, chez toi, dis, chez toi, ma salope, qui l'a piquousée, Nelly ? –T'es dingue ? qui veux-tu qui l'ait piquée ? Pourquoi ? […] –C'est toi, pourriture, qui l'a camée, Nelly, c'est toi, grognasse de merde, réponds ou je te crève. 1955. Mollo sur la joncaille 1934 si t'es nazi, va t'faire piquouzer 1934. Il n'est pas distingué 1950 une bretonne syphilitique – la moitié de la taule a dû aller se faire picouser le séant à cause de cette ordure 1950. Ainsi soit-il 1946 Ta miteuse se piqousera la pogne et roupillera pendant cent piges 1946. La belle au bois dormant - conte traduit en argot et enregistré par Léon Stollé <4 citation(s)>

Piquouser, piquouzer, verbe trans., (dans l'article PIQÛRE, subst. fém.) Piquouser, piquouzer, verbe trans., arg. Faire une piqûre. Tout le monde doit aller au toubib. Moi comme les autres; pour le vaccin (...) même à bord, tu peux pas descendre sans qu'on t'ait piquousé (CARCO, Brumes, 1935, p.42, ds CELLARD-REY 1980). (TLFi) /

De picouse (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 373