party-girl

fréquence : 1

party-girl

Type de prostituée employée dans les parties fines, les partouses

Synonyme : prostituée, prostitué

Usage : prostitution

1976 Autre espèce de call-girls, sorte de « spécialistes » : les « party-girls », dont les noms et les numéros de téléphone ornent les meilleures pages des carnets d'organisateurs de parties fines 1976. Le nouveau visage de la prostitution 1976 –Qu'est-ce qu'une party-girl ? –Une party-girl, c'est une fille que l'on paie pour… comment dire, pour servir un peu de boute-en-train, pour créer l'atmosphère, pour attiser les cendres aussi. –Mais, comment ça se passe, comment la contacte-t-on, comment la rémunère-t-on ? –Ben, c'est simple ! En général ce sont des filles qui ont des relations dans ces milieux. Elles sont connues et sollicitées, je ne sais pas moi, disons… comme un maître d'hôtel pour un extra ! C'est un « service » et ce sont elles qui fixent leurs prix. –Une party girl est-elle tenue de participer ? –Ben, la question n'se pose même pas ! Ça tombe sous le sens ! 1976. Le nouveau visage de la prostitution 1976 Dans une grande soirée, par exemple, plus de dix couples, la party-girl ne peut généralement pas participer ou alors, publiquement, au niveau de l'exhibition : un strip-tease, un hard-core avec un partenaire qui veut bien s'y livrer. 1976. Le nouveau visage de la prostitution <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 590