pof

fréquence : 1

pof onomatopée

Onomatopée évoquant la soudaineté d'une action aux effets quasi-nuls, ou décevants

1976 Il y a une chose que je déteste […] c'est les types qui jouissent sans que je m'en sois rendu compte. Pof, ça y est, ils n'ont ni respiré plus fort, ni crié, ni remué plus fort, ni rien du tout. 1976. Dire nos sexualités 1976 Il me manque quelque chose quand tout le monde se déshabille, pof, et puis on est tout de suite nus. Le fait que ça se passe progressivement, en dessous de la robe, à travers le pantalon, est très bien pour moi. J'aime que ce soit retardé 1976. Dire nos sexualités 1976 Je crois que ce qui me fais le plus jouir, c'est quand on me suce. C'est probablement le moment où, pof, tout à coup, je ne sais plus ce qui se passe, je me mets à hurler. Après, je me rends compte : c'est ça qu'on appelle un orgasme. Mais j'ai complètement perdu la tête. 1976. Dire nos sexualités 1976 Les mecs, ils en font un état de leur sexe, ils sont toujours fiers de leur machin, leur engin et je trouve que c'est toujours dérisoire ce sexe d'homme qui, dès qu'il a déchargé, pof, devient tout petit et pantelant. 1976. Dire nos sexualités <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 184