cinglé

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 6 registre moderne : 5 fréquence : 73

cinglé & cinglée (fém.) ; demi-cinglé ; doux cinglé ; être cinglé ; rendre cinglé n., adj.

Fou, délirant, idiot ; original, excentrique, déséquilibré ; déraisonnable, très aventureux, qui agit de façon périlleuse, excessif

Synonyme : fou, déraisonnable, déraisonner, délirer

1999 Quand j'ai fait mes trois jours, j'ai joué au cinglé pour ne pas être incorporé. 1999. Boumkoeur 1927 Je crois […] que les poteaux ont reçu un coup de soleil sur la tronche. Ils m'ont semblé être sérieusement cinglés 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1952 Ce qui m'exaspère le plus, c'est qu'ils arrivent à ferrer des femmes pas mal du tout. Toutes cinglées, ma parole ! 1952. Mon taxi et moi 1937 On ne leur demande jamais de choses extraordinaires [aux prostituées populaires]. Il n'y a pas de vicieux, ni de « cinglés » parmi nos habitués. Ce sont des types sains et costauds. 1937. Enquête sur la prostitution 1967 Elle est cinglée, dit l'autre avec mépris. Complètement folle ! 1967. Face d'Ange et la conférence 1955 Qu'est-ce qu'il se croit, ce cinglé ? 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1984 Mais quelle cinglée aurait accepté de marcher dans la combine, et pourquoi ? 1984. Boulevard des allongés <7 citation(s)>

Même idée que fêlé, marteau : qui a été étourdi à la suite d'un coup (AYN) / Extension du premier sens = ivre (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 772