snob

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1857 registre moderne : 3 fréquence : 34

snob n., adj.

Hautain, prétentieux, faussement distingué, morgueux, compliqué, qui cherche à se distinguer par des pratiques rares et discriminantes ; qui est très élégant, excentrique, très à la mode

Synonyme : élégant, distingué

7489.jpg: 465x700, 95k (05 décembre 2012 à 02h02)

1976 Il paraît que c'est un peu snob d'être lesbienne, à notre époque. 1976. Dire nos sexualités 1954 Un snob, pour moi, c'est un gars qui lave sa salade avec de l'eau de Vittel 1954. Toute ma vie 1937 Il faut être un snob « tout en bronze » pour résister à deux pages de cette lecture forcenée 1937. Bagatelles pour un massacre 1954 J'suis snob (titre, refrain) 1954. J'suis snob (I) 1904 Il leur fallait des ducs et des marquises, des excellences et des snobs 1904. La jungle de Paris 1939 Berenson a bien connu Oscar Wilde qui était irlandais et avait en lui du blagueur, de l'exhibitionniste, qui était snob 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) <6 citation(s)>

Angl., 1848 (Thackeray, le Livre des snobs, The Book of Snobs), de snob «cordonnier», qui a désigné en argot de Cambridge celui qui n'était pas de l'Université, et, par ext., une personne vulgaire dans ses manières et dans ses goûts; l'étymologie par le latin sine nobilitate a été proposée après coup (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 671