se faire prendre

registre moderne : 3 fréquence : 4

se faire prendre

Se faire arrêter, se faire surprendre à faire qqchose d'interdit

1962 je me sentais fébrile, non d'impatience, mais d'inquiétude : que la fille d'étage se fît prendre, volontairement ou non 1962. Bibiche

<1 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).