solir

registre ancien : 10 registre moderne : 0 fréquence : 31

solir & sollir ; solire ; salir ; sallir v.tr.

Vendre, vendre une marchandise quelconque, vendre des objets volés ALL : verkaufen / IT : vendere

Synonyme : vendre, revendre Morphologie : a/o Famille : solir, salir (vendre)

1867 Le meg de la piaule est un vieux fourgue (Le maître de la maison est un recéleur). J'avais de la camelotte à lui solir (Des effets volés à lui vendre) ; on nous a faits marrons-mâles (Arrêtés nantis d'objets volés). Toute la tine a été enflaquée (Tout le monde a été pris). Quelle rafle ! 1867. Les Malfaiteurs 1844 je solirai le tout et je prendrai double fade pour mézigue 1844. Les vrais mystères de Paris xxxx Chenâtre fourgat litreras / Afin de solir sûrement (Parodie des commandements de Dieu) 1872 Je peux solir bon blot [vendre à bon marché], j'ai fait binel [j'ai eu tout à crédit et je ne payerai pas]. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (4) <4 citation(s)>

Solir/salir déjà en 1800 (Prigniel, Argot d'altèque) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 146