fourrer

registre moderne : 5 fréquence : 124

fourrer & se fourrer ; se faire fourrer v.tr.

Mettre, se mettre ; compromettre, donner, donner (des coups), vendre, écouler ; se faire mettre

Synonyme : mettre, remettre

1927 Le capitaine, honteux, […] ne savait plus où se fourrer 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1952 S'ils aiment le nègre ou le Chin'toque, ou l'Araucasien, faut leur en fourrer. On n'a pas le droit de refuser à un peuple ce qui fait son bonheur 1952. Une fille du tonnerre 1909 si vous faites des affaires avec lui vous êtes sûr « d'être roulé ». Vous serez « arrangé dans les grands prix ! » Ah ! en voilà un qui la connaît et qui la pratique. C'est qu'il en « fourre », de la camelotte 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales) 0000 Je fourre du miel dans la choucroute 0000. Nom d'une pipe 1954 fourrer leurs grands pieds dans l'plat 1954. Cinématographe 1936 Je me suis mise à me fourrer des boules entières dans les narines 1936. Le tango stupéfiant (test) 1915 De cinquante volumes, il tira huit francs. Il manqua de se faire fourrer au poste, tant il injuria le bouquiniste 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 780