balourd

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1482 fréquence : 22

balourd & balourde n., adj.

Idiot, lourd, peu fin, gros et gêné dans ses mouvements, qui se meut lourdement, personne grosse, maladroit

Synonyme : imbécile, idiot, bête, maladroit, malhabile

1937 Le vent tourne d'un jour à l'autre, elle pourtant si balourde, la critique si prosaïque, si parfaitement obtuse à tout ce qui n'est pas son habituel ronron-ragotage, ne se connaît plus d'anglomanie 1937. Bagatelles pour un massacre 1899 Laforge avait l'aspect d'un gros balourd ; son regard laissait pourtant deviner en lui une certaine dose d'astuce paysanne 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - L'Amour criminel 0000 L'vieux richard n'est pas si balourd, en m'prenant il épouse un ange 0000. Nini Flon-Flon 1914 la relève de sentinelles, couverture sur la tête, qui semblent des animaux peu vivants et balourds 1914. Le cahier rouge, dans Georges Ducroq, Le tombeau de Marcel Drouet 1977 Parfois, comme dans ce bataillon – le nôtre – on ne fait la guerre que pour une petite raison balourde, à la mie de pain 1977. Faut pas rire avec les barbares <5 citation(s)>

Réfection du moy. franç. bellourd, formé de bes-, préfixe péj., et lourd, d'après l'ital. balordo (GR) / Ce mot vient de l'Italien balordo, qui signifie la même chose (FUR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 740