tout de go

date : 1580 registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 34

tout de go locution

Directement, brusquement, brutalement, immédiatement, subitement, d'un coup, tout de suite

Synonyme : immédiatement, directement

1927 Et en guise de consolation, Mac-Adam, enlevant d'un vase les fleurs artificielles qu'il contenait, avala tout de go le whisky qui reposait dans cette nouvelle cachette, à l'abri des regards indiscrets 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1800 oh ! Jarni s'i s'en mêle çà ira tout d'go 1800. Vadé à la grenouillère, folie poissarde en un acte et en prose 1945 il déclare tout de go que […] 1945. Mon journal depuis la Libération 1954 «La dixième» attaque à quatre heures du matin. On ne sait pas ce qu'il y a en face. (Il n'osait pas déclarer tout de go qu'à son sens c'était parfaitement inutile, mais on rectifiait soi-même) 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1953 Bien sûr, vous ne pouvez pas, tout de go, connaître les règles et les usages du métier militaire 1953. Allons z'enfants <5 citation(s)>

GO (TOUT DE), loc. adv. A. Directement, sans préambule. Il n'y a que dans les romans qu'on introduit tout de go les jeunes filles près du lit des jolis blessés qui les intéressent (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 601). L'inévitable M. Libois n'est-il pas entré tout de go dans la classe, croyant y trouver la directrice? (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 76). B. Librement, sans difficulté. Et causant de ce monde du club de la rue Royale, il était amené à parler des clubs d'une manière générale et disait que pour y entrer tout de go, il fallait s'y présenter très jeune (GONCOURT, Journal, 1891, p. 139). Aller tout de go (vx). Aller de soi. Dire que j'espérais, autant du moins que je puis espérer, un grand succès de l'ouvrage, cela va tout de go (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 471). Prononc. et Orth. : [(tud)go]. Ds Ac. dep. 1762. DG admet encore avec la mention ,,vieilli`` la forme (tout de) gob. Étymol. et Hist. Ca 1580 avaler tout de gob ([PH. D'ALCRIPE] Nouv. Fabrique des excell. traits de vérité, p. 29 ds GDF. Compl.); 1660 tout de go (OUDIN Fr.-Esp.). Loc. adv. composée de l'adv. tout*, de la prép. de* et du subst. déverbal de gober*. Fréq. abs. littér. : 75. (TLFi) /

Loc. adv. composée de l'adv. tout, de la prép. de et du subst. déverbal de gober (TLFi) / Gob, déverbal de gober → aussi Gobbe (GR) / Ca 1580 avaler tout de gob ([PH. D'ALCRIPE] Nouv. Fabrique des excell. traits de vérité, p. 29 ds GDF. Compl.) ; 1660 tout de go (OUDIN Fr.-Esp.) (TLFi) / avaler tout de gob, « d'un trait », v. 1580 ; tout de go : 1660 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 587