trombine

date : 1836 registre moderne : 7 fréquence : 34

trombine

& □ faire cette trombine ; □ faire une trombine !

n.f.

Tête, visage, figure, visage amusant, visage camard ; image représentant la figure (photo) ; □ faire cette mine particulière (triste...) ALL : Kopf / ANG : a funny face

Synonyme : tête, crâne, visage, figure

Usage : anatomie

1945 Avec son calot sur l'oreille, sa tenue kaki et sa trombine rose vif […] 1945. Mon journal depuis la Libération 1955 J'étais chez Antoine Richard, notre confrère, en train de cuisiner sa blonde, lorsque ce Maireaux… vous parlez si j'ai reconnu sa trombine… est sorti du burlingue de Richard 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1915 –Comment qu'tu t'appelles ? […] –Hommage. –Où qu't'as pêché c'nom-là ? Qu'est-ce que tu fous dans le civil ? –Gérant d'immeubles. –T'es pas dégoûté !… Et pourquoi qu'tu fais cette trombine aujourd'hui ? Y a quelqu'un d'mort chez toi ? 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 2007 C'est une trombine dévastée par la vie qu'affiche Popaul. Une gueule de brave type attachant, passé le lendemain du jour de la distribution de la chance. 2007. La gigue des cailleras 1911 Au moment de raquer, je cherche dans mes profondes, mais je t'en fous ! en fait d'auber, il n'y avait plus que de la doublure et du poussier de piperlot… Je faisais une trombine ! 1911. Le journal à Nénesse 1911 Sans compter qu'ils rechignent sur le prix de la carrée : il leur faut des meublés dégueulasses, à une balle la passe. Cette trombine qu'ils font quand on leur demande son petit cadeau ! 1911. Le journal à Nénesse <6 citation(s)>

Probablt du rad. de trompe ; le b fait supposer une origine méridionale, cf. ital. tromba (GR) / Orig. incertaine. FEW (t. 17, p. 380a et 381a) et HOPE (p. 450) proposent un empr. à l'ital. trombina « petite trompe » (dep. XVIIIe s., PARINI d'apr. DEI, s.v. trombetta ; dér. de tromba, v. trombe) qui aurait pu avoir, comme le fr. trompette*, le sens de « nez, visage », mais l'ital. tromba semble avoir désigné seulement la trompe de l'éléphant, du moustique, de la mouche (dep. les XVIe et XVIIe s., SERDONATI et SEGNERI ds TOMM.-BELL.). On pourrait aussi penser à un croisement avec bobine « figure » de trompe « nez » (CELLARD-REY) ou de tronche*; la forme trombille représenterait alors un croisement de trompe ou tronche avec bille « tête » (cf. 1835, RASPAIL ds Le Réformateur, 20 sept., p. 2: Trombille ou Tinette, ou bille, ou tronche → Tête) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 558