dopé

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 12

dopé & être dopé ; dopé à

■ Drogué (pour de meilleures performances, là où il y a des compétitions notamment – sport, études, etc.) ; (par ext.) plein d'énergie ; ■ drogué, sous les effets de la drogue (stupéfiants)

Usage : drogue

1955 Josiane, installée à côté de moi, bien dopée mais pas assez pour être envapée, avait l'air joice. 1955. Mollo sur la joncaille 2015 cet Irlandais francophile musclé et dopé aux stéroïdes 2015. Phi Prob 1937 Ils sont tout de suite adoptés, adaptés, choyés, dopés, rencardés à fond 1937. Bagatelles pour un massacre 1945 On raconte que M. Bidault s'était sérieusement dopé pour prononcer son premier discours devant l'Assemblée. 1945. Mon journal depuis la Libération 2006 J'étais comme dopé : j'avais envie de bouger, de sortir, de faire quelque chose 2006. L'exequatur 2001 Zighoud Youssef avait mis en avant des paysans dopés au haschich. 2001. Services spéciaux. Algérie, 1955-1957 2007 L'éclat de ses yeux bruns a été dopé par une pointe de mascara 2007. La gigue des cailleras <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 482