pourliche

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 7 fréquence : 17

pourliche n.m.

Pourboire, commission

Synonyme : pourboire

2015 –OK, sir… a tip, for me ? Et en plus il me réclame un pourliche. Sans gêne, le mec ! En guise de tip, je lui offre un sourire 2015. Phi Prob 1937 Avec les pourliches, j'arrivais très bien 1937. Bagatelles pour un massacre 1945 il faisait une semaine sur deux le métier de garçon de café, ramassant les 'pourliches' qui lui permettaient de s'adonner à l'art la semaine suivante. 1945. Mon journal depuis la Libération 1942 Ça tombait les pourliches 1942. Le bouquet 1964 Déjà, il va falloir partir. « Patron, la soustraction ! » On se dépoisse du sommeil. Le pourliche à la servante. 1964. Les rues de Levallois 1974 Finalement, elle me déclare tout net qu'elle est d'accord pour rentrer chez elle. Je sors perdre une bouffée d'air, je file un pourliche de cinq sacs au portier pour qu'il m'amène un bahut. 1974. Le roman d'un turfiste 1953 Parce que s'habiller comme ça, ça coûte du pognon, et les pourliches qu'elle fait ici, eh bien, c'est pas chouia. 1953. De la boue et des roses 1953 Comme elle voulait me rendre la monnaie, je lui ai dit de garder le tout. Ça lui faisait 350 balles de pourliche. 1953. De la boue et des roses <8 citation(s)>

POURBOIRE, subst. masc. REM. Pourliche, subst. masc., pop., arg., synon. T'as filé le pourliche à la boniche? (LACASSAGNE, Arg. « milieu », 1928, p. 166). Il a sa ristourne sur les heures supplémentaires de studios, plus les pourliches (...) je veux dire les pourboires (...) des entrepreneurs (MORAND, Fr.-la-Doulce, 1934, p. 138). (tlfi:pourboire) /

De pourboire, et liche, dér. de licher « boire » (GR) / Rien dans (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 580