vendu

registre moderne : 7 fréquence : 27

vendu & vendu à ; être vendu n., part.p.

Traître, renégat, qui collabore avec l'adversaire ; insulte ; agir dans les intérêts d'autrui ; être victime d'une trahison, être trahi ; (terme de mépris général)

Synonyme : insulte, dénonciateur, traître

1792 Ainsi, on ne se foutera pas les tons de dire que je suis vendu aux Dictateurs et encore moins aux Brissotins, je ne suis, foutre, que le partisan de la raison et de la vérité 1792. Foutre ! il vous convient bien de vouloir nous faire taire 1973 les gaullistes sont tous des vendus, ils vont mettre la France à la disposition de cette ordure de Churchill et des Ricains 1973. Un échappé de la carlingue 1925 Mort aux vaches ! Mort aux tantes ! Mort aux vendus ! 1925. La bonne vie 1899 le charretier niait avec une obstination de brute, et prétendait que son camarade était vendu à la police pour le perdre 1899. Les Mémoires de M. Goron - La police de l'avenir 1947 Devant le peloton d'exécution, le vendu a lancé le cri des Francistes 1947. Mon journal dans la drôle de paix <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 689