à l'ombre

date : 1648 registre ancien : 5 registre moderne : 6 fréquence : 50

à l'ombre & mettre à l'ombre ; foutre à l'ombre ; fourrer à l'ombre ; expédier à l'ombre ; être à l'ombre ; être mis à l'ombre ; mettre à l'ombre de peur du hâle ; à l'ombre [d'une prison] ; à l'ombre des barreaux locution

En prison, salle de police ; mettre en prison, emprisonner ; être en prison, être emprisonné ALL : im Gefängnis sitzen

Synonyme : emprisonner, emprisonnement, emprisonné (être), être mis en cellule, prison, salle de police, consigne

1900 Son procès s'instruisit en Belgique. De nouveau il fut mis pour vingt ans à l'ombre. 1900. Mémoires de Rossignol 1914 Oui, je porte pas bonheur, quand je me mets à aimer… Pour ne parler que du dernier… mon type… La Belette, quoi !… eh bien ! il m'aurait pas rencontrée… dans le temps… qu'il serait pas à tirer ses six mois à l'ombre… 1914. Fin d'aventure, dans Racaille et parias 1914 Place de la République, il songeait aux mois détestables qu'il venait de vivre à l'ombre, soumis, par sagesse, à des règlements dont la défectuosité offensait son sens de la perfection. 1914. La bienvenue, dans Racaille et parias 1945 Ce pion constipé et hargneux de René Benjamin […] est mis à l'ombre. 1945. Mon journal depuis la Libération 1945 Ce séjour à l'ombre m'a coûté chaud ! 1945. Mon journal depuis la Libération 1648 Que de tous vos bons tours on ne sçache le nombre, / Et que de peur du hasle on ne vous mette à l'ombre ? 1648. L'intrigue des filous 1896 Pour cette belle réponse, Camember a été mis pendant huit jours à l'ombre 1896. Le sapeur Camember 1624 une commune assemblée en moins de rien nous eut ainsy que ravisseurs mis à l'ombre d'une Conciergerie, ou d'un Fort l'Eveque, battus possible en chiens courtauts 1624. Les ramonneurs 1870 Si les autres savaient qu'il a été à l'ombre, ils le feraient balancer 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1878 –Voyons ton plan. –Je le déroule, et, si vous l'exécutez convenablement, dans quinze jours, mes braves, nous ne serons plus à l'ombre. 1878. Le colporteur bandit 1930 C'est comme je vous le dis, et le ministre le reçoit, mais il l'envoie de nouveau coucher à l'ombre des barreaux ! 1930. Préface, dans Eugène Dieudonné, La vie des forçats 1911 cet abreuvoir de la rue de la Verrerie… Pour mezigue, il n'y en avait pas de plus chouettard dans Pantruche… (Seulement, ce salop-là, il était trop près de la Tour !… On aurait eu que la lance à traverser pour être remisé à l'ombre […]) 1911. Le journal à Nénesse <12 citation(s)>

OMBRE1, subst. fém. Familier Être, mettre qqc. à l'ombre. Être, mettre en lieu sûr. La servante du maire avait mis à l'ombre toutes ses provisions et ne nous avait réservé que ses injures (Mme DE CHATEAUBR., Mém. et lettres, 1847, p.97). Être, mettre qqn à l'ombre. Être, mettre en prison. Ce n'est pas la première fois qu'on le met à l'ombre. Son Altesse a déjà fait trois ans de maison centrale (A. DAUDET, Tartarin de T., 1872, p.128). Vx. Mettre qqn à l'ombre. Mettre sous terre, tuer. Garcia devait te tuer. Ta garde navarraise n'est qu'une bêtise, et il en a mis à l'ombre de plus habiles que toi (MÉRIMÉE, Carmen, 1847, p.64). Étymol. et Hist. e) 1745 arg. mettre qqn à l'ombre « le tuer » (FOUGERET DE MONBRON, La Henriade travestie, IV ds LITTRÉ); (TLFi) /

Cité dans (FUR) / Cité dans (GR), non daté / Cité dans (TLFi), non daté / Cité dans (OUD1649) / 1648 (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 556