de la balle

registre moderne : 6 fréquence : 15

de la balle & c'est de la balle ; c'est trop de la balle ; être trop de la balle ; balle de ; ≠ pas de la balle

Très bien, réjouissant, excellent, c'est super, c'est génial ; ≠ pas bien, médiocre

Synonyme : bien, bon

2008 elle gueule aux vigiles, tous des Noirs, que c'est des faux frères et plein de noms d'oiseaux pas possibles. Elle mélange français et wolof, trop c'est de la balle quand elle se vénère. 2008. Kiffer sa race 1999 on écrit des poèmes avec Kurtis. […] C'est sûr, c'est pas de la balle, comme dit Kurtis, qui n'arrête pas de me répéter que nos poèmes sont caca, mais moi j'aime 1999. Boumkoeur 2001 Une sortie, m'sieu ! C'est d'la balle ! 2001. La philo ça prend la tête - Prof en cité 2001 Une semaine ce sera : « C'est trop de la balle » ou « C'est trop rata » 2001. Sale prof ! 2011 –Alors, Meyer… Cette permission, c'était comment ? –C'était de la balle, chef ! 2011. Dans la peau d'un maton <5 citation(s)>

Origine ancienne (cf. ça fait ma balle) ? ou origine du milieu des consommateurs de drogue : sur certaines drogues, il y a une marque, un poinçon ; cf. certaines savonettes de shit marquées d'une balle ou d'un point, gage de qualité supérieure (?) : c'est de la bombe, c'est de la boulette, dérivées de : c'est de la balle ? et c'est de la balle = c'est du point (gb+forum) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 567