par les temps qui courent

registre ancien : 2 registre moderne : 2 fréquence : 6

par les temps qui courent

& par le temps qui court ; au temps qui court

locution

En ce moment, à cette époque, actuellement, dans la situation actuelle

1840 Au temps qui court, si vous demandez à une demoiselle bien élevée, dont l'éducation a été faite dans une maison religieuse ou dans un de ces pensionnats dirigée par madame telle ou telle : Comment nommeriez-vous un vit en un mot décent ? Elle vous répond avec assurance : Pour parler décemment, je dirais une pine. 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour
1906 –À propos, j'y pense : hier elle m'a demandé si je ne connaissais pas une bonne femme de ménage ; ça ferait peut-être votre affaire. –C'est gentil d'avoir pensé à moi. –Par les temps qui courent, une place, aussi petite soit-elle, c'est toujours une place. 1906. Dans un fauteuil
1849 Voyons, comment me procurer cette somme ?… Les prêteurs sont rares par le temps qui court. 1849. Madame veuve Larifla
1928 Si elle peut l'emporter, c'est tout de même plus de trente sous de sauvés. Une somme qui compte, pas facile à gagner, par le temps qui court. 1928. La racaille
1947 Trois mille francs ; ce n'est pas bien cher pour sa liberté, par le temps qui court ! 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises

<5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).