chaloupier

registre ancien : 6 registre moderne : 0 fréquence : 9

chaloupier

n.

Forgeron du bagne, chargé du ferrement et du déferrement ; ancien forçat procédant à la toilette des nouveaux

Usage : forçat, bagne

1853 L'ouvrier qui ferre les condamnés à leur entrée, qui les déferre à leur sortie, lorsqu'ils sont libérés, porte le nom de chaloupier. 1853. Voyage en Bretagne
1986 Après avoir revêtu la livrée du bagne, les forçats ont de nouveau affaire au « chaloupier » chargé du ferrement : un anneau fixé à la cheville du condamné sert à l'accrocher à la chaîne 1986. Bagnards à Brest
1850 Le chaloupier, quant à lui, travaille à la forge ; il prépare, rive et ajuste les chaînes dont le rondier vérifie, fréquemment, qu'elles n'ont pas été attaquées par la lime ou la scie 1850. La légende noire du bagne
1829 On y conduisit aussi un certain nombre d'anciens forçats dits chaloupiers, qui devaient procéder à la toilette des nouveaux venus 1829. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome quatrième)
1841 Pour cette opération qu'il redoute, le condamné s'assied à terre, la tête près d'un billot sur lequel est fixée une enclume, et deux anciens forçats, dits chaloupiers, chassent à grands coups de masse et de repoussoir le boulon qui tient le collier fermé. 1841. Les forçats, dans les Français peints par eux-mêmes. Encyclopédie morale du XIXe siècle. Province.
1830 On y conduit aussi un certain nombre d'anciens forçats, dits chaloupiers, qui doivent procéder à la toilette des nouveau-venus. 1830. Les bagnes. Rochefort

<6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).