se ramener

registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 23

se ramener

& ramène-toi ; s'en ramener d'autres

Revenir, venir, arriver ; viens, arrive ; en arriver d'autres

Synonyme : arriver, venir

1957 T'es pleine comme un oeuf, cocotte, ramène-toi. On va faire une petite ballade dans le parc, ça te fera prendre l'air. 1957?. Dix ans de frigo 1927 Une supposition que les policemars en balade s'ramènent d'ici peu, cette porte leur indiquera notre fuite. Fermons-là, comme ceci, et en route ! 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1933 Oui c'est moi me voilà je m'ramène 1933. C'est vrai 1950 Comme toujours, les condés se ramènent 1950. Ainsi soit-il 1916 J'en ai profité pour mettre la pique au bout et donner à manger au magasin. Il pouvait toujours s'en ramener d'autres ! 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914) 1953 Ram'nez-vous que j'vous dis ! Merde ! 1953. Allons z'enfants 1936 Y en a pus, mon gars. T'avais qu'à te ramener à l'heure. 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient <7 citation(s)>

RAMENER, verbe trans. 4. Empl. pronom., pop. Arriver, revenir. Synon. pop. s'amener. Se ramener à toute allure. Capron s'est ramené dare-dare... Il a pu seulement constater... Il a levé les deux bras au ciel... (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 365). Il se peut que l'oncle se ramène d'un jour à l'autre et fasse un scandale (BEAUVOIR, Invitée, 1943, p. 48). (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 846