menotte

date : 1474 registre ancien : 5 registre moderne : 4 fréquence : 36

menotte & menottes n.f.

Main (généralement jolie et petite, d'enfant, de jf), petite main, main d'enfant ALL : Hände

Synonyme : main Usage : anatomie

1863 –Dis donc, joli garçon, si tu veux que je sois gentille, il faut me faire ton petit cadeau… tu sais, le cadeau qu'on fait toujours aux petites dames… –Des gants ? quand on a d'si jolies menottes que ça ? Allons donc, ça les gâterait. –Tu sais bien, mon chat, que c'est l'habitude… Ce sont nos petits bénéfices, à nous autres pauvres filles… Madame nous prend tout et ne nous donne rien… 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar 1955 Petite mendigote, je sens ta menotte qui cherche ma main 1955. La complainte de la butte 1886 J'ai pourtant vu des menottes câliner ce visage-là 1886. L'Insurgé (Jacques Vingtras - III) 1925 Hein ! croyez-vous qu'elle est blanche, qu'elle est délicate, qu'elle est mignonne, cette menotte-là ? 1925. Mon curé chez les pauvres 1935 ses jolies menottes vont et viennent nerveusement jusqu'aux gros testicules 1935. Précoces libertines ! par l'Auteur des mémoires d'un artiste 1998 il s'imagine sur des rochers découverts par le jusant, serrant la menotte d'un bout de chou à peine capable de se tenir droit sur ses jambes. 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1898 vous tenez une âme, je vous l'assure, qui sera perdue, si vous n'y mettez les menottes… […] –Menottes ? interrogea-t-elle, ne comprenant pas ce mot qui désigne à la fois […] ce qui brutalise honteusement et ce qui caresse divinement. 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série) 1921 toi, dont j'aimais découvrir au berceau les jambes joyeuses et les menotttes vers moi tendues 1921. Histoire d'une Marie <8 citation(s)>

MENOTTE, subst. fém. A. Hypocoristique. Petite main; en partic., main d'un petit enfant. J'aime tes longs cheveux et tes pâles menottes, (...) Ta bouche de velours et tes fines quenottes (ROLLINAT, Névroses, 1883, p. 48). Rose-Anna vit un tout petit enfant, debout dans son lit, ses deux menottes serrant les barreaux (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 274). V. étendre ex. 1: Une saccade nerveuse agita sa petite main. Elzéar la regardait, cette main mignonne qui tapotait les pincettes; il pensait qu'elle avait ourdi et jeté sur tout Paris, du fond de la maison silencieuse, le large filet qui allait se refermer dans le marais parlementaire, en ramener le ministère voulu. Il la regardait, cette menotte, il se prenait à en aimer la grâce et la force. VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 174. P. iron. Il [un singulier abonné de l'Opéra] porte une petite moustache noire et sa grosse menotte pâle s'orne d'une large pierre bleue (GREEN, Journal, 1932, p. 116). Prononc. et Orth.: 2. 1481 manotte « petite main » (MOLINET, La ressource du petit peuple ds Faictz et dictz, éd. N. Dupire, t. 1, p. 140) ; ca 1545 menotes (Sermon d'un cartier de mouton, éd. E. Picot, 294 ds Romania t.16, p.444) (TLFi) /

Dimin. de main (GR) / 1545 ; manotte, 1474 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 651