se cramponner

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 4

se cramponner

Ne pas vouloir partir ; s'attacher à qqchose et ne pas s'en détacher (fig.) ; s'accrocher à qqchose

1871 Ils veulent l'aller chercher dans votre pensée, l'arracher de l'autel du droit éternel où elle se cramponne et la charger de chaînes comme une vile criminelle ! 1871. Le Père Duchêne (3) 1935 vu que nos ancêtres […] continuent à payer le loyer d'avant-guerre ou presque. Alors, ils se cramponnent. 1935. Viande à brûler 1914-1919 Gardinier et moi allons sûrement retourner dans la biffe […] Quant à Bertrand, qui est du même âge et du même grade, embusqué ici depuis deux ans – mais fils d'un médecin inspecteur de la Marine – il va sûrement se cramponner ici. C'est honteux 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1882 il se cramponnera à sa manière de voir, ne s'avouera jamais battu et s'efforcera passionnément de vous prouver qu'il a raison. 1882. Zola. Notes d'un ami <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 387