jaffe

date : 1628 registre ancien : 9 registre moderne : 8 fréquence : 39

jaffe & japhe ; jaffle ; jafle ; lafle n.f.

Pitance, nourriture, repas, gueuleton ; soupe, potage ; (gamelle) ALL : Suppe

Synonyme : soupe, potage, nourriture Morphologie : j/l Usage : nourriture

1957 Il a la frime plus pleine mais ça peut être le résultat naturel d'une jaffe meilleure que celle offerte par l'État. 1957?. Dix ans de frigo 1960 C'est l'heure de la jaffe 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1964 Pour lui, manger est un régal, c'est aussi une aventure. Plus l'heure est inhabituelle, meilleure la jaffe comme il dit. 1964. Les rues de Levallois 1878 Pas riche, la jaffe […] Ni suin, ni pétard 1878. Le colporteur bandit 1983 –Du calme camarade ! J'pars avec vous j'ai un gros sac plein d'bouffe ! –De kwah ? D'la jaffe ? –Ouais ! 1983. Le zonard des étoiles 1821 Le larton savonné rend la jaffe mangeable. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1956 Il est trop tôt pour me filer au turbin… Et puis trois plombes dégoulinent des cadrans. L'heure sacrée de la jaffe ! 1956. Fais gaffe à tes os <7 citation(s)>

Orig. incert., d'un verbe signifiant «bouillir, écumer», selon ESN (GR) / Ecumé dans les patois de l'Est d'où jaffer : écumer de colère) (ESN-Fresnes) / C'est un terme d'argot de marsouins, dont l'usage s'est étendu petit à petit, par suite du mélange des troupes métropolitaines et coloniales. Jaffe est un mot d'argot ancien des malfaiteurs (Dech1918) / Mot trop connu retranché du jargon par les archi-suppôts / de l'époque du jargon vers 1628, Très vieux mot d'argot des malfaiteurs qu'on pouvait croire sorti de l'usage et qui, en tout cas, n'était pas courant parmi le peuple de Paris (Dauzat1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 609