cric-crac !

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 2

cric-crac ! & –cric ! –crac ! –la m... dans ton sac !

Avertissement qui précède la narration par un loustic d'une gaudriole ou d'un conte ; appel et réponse, du narrateur qui demande à l'auditoire de signaler son attention

1867 Déjà la clique du prévôt ronflait et j'allais peut-être m'endormir, quand un formidable cric ! se fit entendre, suivi d'un crac ! en chorus. Expliquons la chose. – On sait que, dans les casernes, au bivouac, lorsqu'on conteur veut charmer les ennuis de la veillée et que la narration se prolonge outre mesure, il prend de temps en temps le soin de s'assurer que son auditoire n'est pas endormi, au moyen d'un cric interrogatif ; chacun des assistants répond crac pour prouver qu'il écoute. À l'aide de cette tradition, tombée de la caserne à la geôle, Filendèche s'apprêtait à raconter la fameuse légende de Jean Trangoux. 1867. Les Malfaiteurs <1 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 917