jeter un froid

registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 12

jeter un froid

locution

Raconter une histoire macabre dans soirée joyeuse, gaffer, se dit d'un propos maladroit qui apporte une gêne entre plusieurs assistants ; faire un effet défavorable, refroidir subitement une bonne ambiance, susciter un malaise social

1965 Inutile de vous signaler que notre apparition loqueteuse et hagarde dans cette salle de conseil au milieu des bonshommes tirés à quatre épingles a jeté un froid. 1965. Le Tigre aime la chair fraîche 1915 Ce petit incident a jeté un froid, mais je m'efforce de ramener la gaieté. Ce n'est pas très difficile. Un rien suffit et les rires éclatent de nouveau. 1915. Les poilus de la 9e 1979 une paire de rangers et le bas d'un pantalon militaire qui dépassait d'une couverture. En dessous, un soldat, mort. Premier choc… L'appelé qui donnait les cartouches a blêmi : –C'est quand même pas de la rigolade… Ça jette un froid, ce genre de vision. 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 909