gobeur

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1721 registre ancien : 8 fréquence : 13

gobeur & gobeuse (fém.) n.

Crédule, naïf, individu qui avale tout, dupe, auditeur qui croit ce qu'on lui raconte, qui croit sans discernement tout ce qu'on lui dit ; bon public

Synonyme : dupe, pigeon, victime, crédule, naïf

1912 les associés des bandes qui exploitent la crédulité des naïfs à la descente des trains, raflent l'argent des gobeurs à l'abord des champs de courses, dans les trains de banlieue ou les grands express, dans les cercles et casinos. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1886 La plupart des orateurs qui y faisaient les délices des gobeurs sont arrivés au pouvoir, et les gobeur gobent toujours, en baissant le dos devant l'établi 1886. Paris oublié 1952 Allez voir chaque soir les boutiques d'esprit, vous me direz si le public n'est pas aussi gobeur, aussi épais, aussi prompt à faire un sort au simili et au faux-semblant 1952. Mon taxi et moi 1909 ils se partagèrent les bijoux et le saint-frusquin du passager gobeur 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1903 Tu sais qu'un jour j'ai prêté deux cents francs à Emma et elle ne m'a même pas envoyé un « linvé » de timbres-poste depuis que je suis ici. Mais ça ne fait rien, ça m'apprendra à avoir été trop gobeuse. 1903. Les enracinées <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 664