gober

date : 1846 registre ancien : 8 fréquence : 46

gober & gober qqun ; gober bien ; se gober ; regober v.tr.

Aimer, être amoureux, être épris, avoir le béguin ; apprécier, estimer, avoir de la sympathie pour ; supporter ; s'aimer, s'apprécier ; apprécier de nouveau ALL : lieben, schätzen

Synonyme : aimer, apprécier, être amoureux

1932 Y aurait eu plein d'tués par sa faute. On la gob' pas ici la Germaine ! 1932. Le pourrissoir 1884 La môme ! je te gobe ! 1884. La casserole - Etudes d'argot, dans La Chair 1954 J'suis snob, c'est vraiment l'seul défaut que j'gobe 1954. J'suis snob (I) 1886 mais vous êtes un gaillard que je gobe, un gaillard qui me va ! 1886. L'Insurgé (Jacques Vingtras - III) 1899 Je le gobais, fallait voir, et portant je n'étais pas heureuse ! 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre 1932 Céard y est traité de monsieur bien mis « que les femmes gobent » 1932. Zola 1888 Le brave garçon, en effet, ne laissait pas que de se gober quelque peu 1888. Le train de 8 h. 47 1880 Fiche-nous la paix, espèce de ratichon. Va prêcher ceux qui te gobent. Nous, nous ne te gobons pas ! 1880. Souvenirs d'un déporté - Étapes d'un forçat politique 1905 On ferait une bouchée de toi, avec un peu de colère !… C'est ça, que je te gobe… et t'es quand même un homme 1905. Le Tigre & Coqueliquot 1911 Nous avons causé. On s'est gobé tout de suite. 1911. Le journal à Nénesse 1911 Ah ! tout de même, c'était chic dans ce temps-là !… Il n'y en avait pas qui se gobaient comme nouzailles… 1911. Le journal à Nénesse 1911 « À la revoyance, ma vieille branche !… » Je le regobe de nouveau, Anatole… 1911. Le journal à Nénesse 1903 Tu ne saurais te figurer combien je le gobe. Il a l'air si désolé quand il parle ! 1903. Les enracinées <13 citation(s)>

1846 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 613