gaffeur

date : 1886 registre moderne : 5 fréquence : 16

gaffeur & gaffeuse (fém.) n.

Celui qui commet des gaffes : qui est maladroit, qui se trompe, qui manque de tact, qui dit involontairement des choses à ne pas dire ALL : Tölpel

Synonyme : maladroit, malhabile

6735.jpg: 402x553, 49k (06 juillet 2011 à 18h50)

1937 Le plus obtus, le plus glaireux, le plus gaffeur des Juifs possède quand même ultimement ce sens d'alerte pour tout ce qu'il peut saisir 1937. Bagatelles pour un massacre 1937 En dépit de ce gigantesque labeur, il demeure après tant de siècles, l'insurpassable gaffeur des cinq continents 1937. Bagatelles pour un massacre 1866 Mais après la grande « standardisation », le Juif sera bien tranquille, les gaffes ne compteront plus… Qui s'en apercevra ?… Pas les robots ! Vive la Liberté juive gaffeuse ! 1866. Les derniers jours de Charles Baudelaire, Lettres de Charles Asselineau à Poulet-Malassis 1981 Elle ne vous en avait pas parlé ? […] J'ai encore perdu une bonne occasion de me taire, dit-il. J'ai toujours été gaffeur. 1981. Mort à facettes 1939 Huysmans, hier, n'était pas content de lui et l'appelait un 'gaffeur' 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) 1939 Elle trouve Marthe ennuyeuse, assommante, gaffeuse mais elle n'admet pas qu'on lui dise qu'elle a reçu une espionne chez elle 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) <6 citation(s)>

De gaffer (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 817