truquer

fréquence : 1

truquer

Simuler, faire semblant (sexuellement), avec le partenaire et notamment avec le client

Usage : érotique, sexualité, prostitution

1978 Ils faussaient souvent le jeu, ils appelaient ça "truquer". Et quels trésors d'astuces ! 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
1978 il voulait toujours me baiser. Quand on fait ça, il y a tellement de truquages. C'est la chose qui est la plus dure. Se faire baiser. Que le client ait l'impression de baiser. C'est la chose la plus dure à truquer. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
1978 C'est la chose [baise] la plus dure à truquer. J'étais embêté quand j'ai vu qu'il voulait ça. J'ai essayé de truquer. J'ai pas eu le temps d'essayer qu'il avait déjà joui. Il était tellement excité. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
1978 Qu'est-ce que tu truques exactement ? –En un mot, on peut à peu près tout truquer. Baiser et se faire baiser, c'est deux choses très dures à truqer. –Faire une pipe, c'est truquer ? –Non, ça, pas besoin de truquer. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
1978 T'as jamais truqué, pas au sens de mettre en l'air le mec, mais truqué au sens de faire croire que tu jouis, que tu prends du plaisir, etc. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine

<5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).