bulle

fréquence : 4

bulle n.f.

Farniente, repos, attente, inactivité

Famille : bulle (paresse) Usage : militaire, guerre, brution, prytanée

1998 Une heure ou deux de « bulle », ou plus, pendant une opération, c'était toujours autant de repos de gagné pour tout le monde. Sauf pour les radios, qui n'avaient pas le droit de « piquer un roupillon », puisqu'ils devaient rester en alerte. 1998. Section Bordel 1998 Une petite moitié de la compagnie est allée « se faire une toile » […] Naturellement, j'ai hérité de la liaison radio avec le convoi des cinéphiles. […] ce n'était pas ça qui pouvait troubler ma « bulle » 1998. Section Bordel 2004 C'est la vie de château, pote… une bulle royale, les bougnoules sont armés en harkas… le coin est tranquille… 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne 2004 5 août. Bulle et torpeur. Les embuscades de nuit ne donnent rien. Les contrôles en surface itou. 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne 1977 quelqu'un lui tend un couteau. Un quart de bulle. Et, tout à coup, on a vu un grand sourire de coolie ressortir. 1977. Faut pas rire avec les barbares <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 865