fendre l'oreille

registre ancien : 4 fréquence : 4

fendre l'oreille

& se faire fendre l'oreille

locution

Mettre à la retraite ; mise à la retraite de qqun avant l'âge révolu ; se faire casser la carrière

1904 –Fondez de nouvelles chambres. –Vous vous ferez fendre l'oreille 1904. Les robes noires 1904 vous serez quinze cents devant la cour d'assises et sur le seuil du cabinet de M. Thénora vous vous retrouverez seul et l'on vous fendra l'oreille et vous crèverez de misère, victime de votre initiative 1904. Les robes noires 1883 [un vieux soldat parlant de sa retraite :] j'ai fait mon temps, il faut que les vieux fassent place aux jeunes !… […] Eh, bien ! on va me fendre l'oreille, quoi 1883. Culottes rouges 1883 Ce n'est pas le moment de vieillir, mon vieux et loyal camarade !… Il y en a assez, des moutards derrière nous, qui jubileraient si on nous fendait l'oreille ! 1883. Culottes rouges 1861 je suis f...ichu, le jour où on me fendra l'oreille. Que cette pittoresque locution qui d'ordinaire s'applique aux chevaux réformés ne surprennen pas. [Il] a transporté dans la vie privée toutes les expressions de la cavalerie. 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval <5 citation(s)>

Allusion à la coutume de fendre l'oreille aux chevaux mis à la réforme (VIR) / Cette locution vient de l'usage ancien de fendre l'oreille aux chevaux réformés de l'armée (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 981