fêlé

date : 1645 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 18

fêlé & félé ; être fêlé ; fêlé de n., adj.

Fou, un peu fou, excentrique ; amateur de, passionné de

Synonyme : fou, déraisonnable, déraisonner, délirer

1981 dans l'ensemble, ils prennent les gens de la secte pour des fêlés 1981. Tiens, voilà du Bouddha ! 1939 Huysmans est, en vérité, un causeur charmant. Zola, m'a-t-il dit, le trouve « fêlé » [1892] 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) 1981 Ce que j'aime ici, c'est qu'on se sent en famille. On est tous des fêlés d'la bécane ! 1981. Votez Rocky 1981 Qui c'est ce fêlé ? –Tu connais pas Dédé ?… Le roi de l'auto-tampon… 1981. Votez Rocky <4 citation(s)>

Allusion à une marmite fêlée, qui fuit (VIR) / Vient de toqué (ce n'est pas : coiffé d'une toque) (SCHW1889) / Même idée que cinglé, marteau : qui a été étourdi à la suite d'un coup (AYN) 1645 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 159