taxi

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 9 fréquence : 2

taxi n.m.

Émetteur de fausses factures permettant à l'industriel de se faire rembourser des taxes jamais payées (monde de la ferraille) ; celui qui reçoit un chèque dont il rend la valeur en liquide (finance)

1972 il a travaillé autrefois avec Jo Attia, le "roi du non-lieu", fournisseur d'hommes de main du S.A.C. Il a trempé dans des dizaines de coups louches. Il est, depuis longtemps, ce que l'on appelle dans la ferraille un taxi. 1972. Les gangs de la ferraille 1972 C'est parce que leurs fausses factures permettaient à des industriels de se faire rembourser par l'Etat des taxes qu'ils n'avaient jamais payées, qu'on appelle les fabricants de fausses factures des taxis. 1972. Les gangs de la ferraille 1972 le P.-D.G. de la société X s'entend avec un taxi, la société Y, pour obtenir d'elle des factures correspondant à une transaction imaginaire. 1972. Les gangs de la ferraille 1992 À l'évidence, le courtier suicidé est ce qu'en jargon policier on appelle un "taxi", qui reçoit un chèque, le transforme en argent liquide qu'il rend à l'émetteur, en prenant sa dîme au passage. 1992. Immobilier : l'affaire Pellerin. La tour infernale <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 821