coup de massue

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 7

coup de massue & coup de massue sur la tête ; comme un coup de massue locution

Très forte surprise (et plutôt mauvaise) ; choc au moral, information déprimante ; comparatif pour exprimer choc émotionnel ; accès de grande faiblesse

Morphologie : comparaison

2009 Ce fut au moment de frapper sur la vitre de la porte d'entrée que Boitel l'aperçut. Coup de massue. Le commissaire devint blanc comme neige. À l'intérieur de la bâtisse, un homme était allongé sur le dos, à trois mètres de lui 2009. Sang d'encre au 36 2003 C'est un élément que les OPJ gardaient sous le coude, comme on dit, après les premières 24 heures. Le mec avait déjà passé une ou deux nuits au gnouf. Là, c'est pan ! Le coup de massue sur la tête quoi. 2003. Entretien réalisé par F. Liaigre en mars, avril et juin 2003, dans Les récits de vie de policiers 1880 Chez le chef ! Ces trois mots tombaient sur moi comme un coup de massue. 1880. Souvenirs d'un déporté - Étapes d'un forçat politique 1997 Coup de massue. Les jambes tremblantes, je descends, saute dans ma bagnole et prends la direction du Sillon-de-Bretagne. 1997. La Citouche. Regard sur « la Navale », dans Un militant, trois poules 1967 C'était une lettre du ministère de la Justice m'infligeant quinze jours de cachot supplémentaires. Je m'étais habitué à l'idée de sortir au bout d'un mois. Ce fut pour moi un coup de massue. 1967. Le cachot <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 434