souffler

registre ancien : 5 registre moderne : 6 fréquence : 29

souffler

& souffler qqchose ; souffler qqchose/qqun à qqun ; se laisser souffler

v.tr.

Voler, prendre, dérober, subtiliser, faire disparaître (une chose et souvent une personne : prendre la femme de qqun), généralement sans violence et avec habileté ; se laisser prendre qqchose/qqun ALL : nehmen

Synonyme : voler, dérober, prendre indûment, prendre, saisir, emporter

1907 La veuve, place de la Roquette, m'a soufflé mon dernier amant 1907. La pierreuse 1883 je suis bien fâché de ce qui est arrivé ; mais aussi pourquoi diable voulais-tu me souffler Zoé ? 1883. Culottes rouges 1899 Tu sais, le grand Boniface ? –Celui qui essaie de te souffler la « gironde » Euphémie ? 1899. Bistrouille et Jean Hiroux. Contes du Petit Pioupiou 1735 car ce Docteur est si expéditif, qu'il ne donne pas le tems à ses malades d'appeler des Notaires. Cet homme-là m'a bien soufflé des testamens 1735. Histoire de Gil Blas de Santillane 1735 je n'épargnai rien pour le lui souffler, et j'eus le bonheur d'en venir à bout 1735. Histoire de Gil Blas de Santillane 1958 Il est possible qu'à la dernière minute un des passagers ne parte pas. Vous pourrez peut-être sauter sur l'occasion. […] Bien qu'avec leur système de transports prioritaires, il se trouvera probablement quelqu'un pour vous souffler la place. 1958. Rage blanche <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 924