c'est un poème

fréquence : 4

c'est un poème

& un poème ! ; c'est tout un poème

n.m.

De qqun d'exceptionnel ; à propos de qqchose d'appréciable, de remarquable

1984 Les merdeux ont découvert les charmes de la mode rétro et ne détestent plus le Borsalino. Y en a même qui ont des pompes deux tons et certains blacks, c'est des poèmes : on se croirait à Chicago aux plus beaux moments de la prohibition. 1984. Boulevard des allongés 1899 un guenilleux de première classe, de premier rang, de premier choix ! Un Callot à peine modernisé en rupture de vélin ! un poème, un défi ! 1899. Bistrouille et Jean Hiroux. Contes du Petit Pioupiou 1977 La grimace des gars de pointe quand ils m'ont vu […]. Un poème ! 1977. Faut pas rire avec les barbares 1953 son chapeau posé sur les genoux, dans l'attitude de quelqu'un qui vient se présenter à un employeur éventuel. Pour qui connaissait Prosper, c'était tout un poème et lui-même, percevant le ridicule de sa situation, se reprochait d'être venu. 1953. Prosper en croque <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 248