tuer le ver

registre ancien : 6 registre moderne : 6 fréquence : 25

tuer le ver

locution

Boire la goutte, du vin, le matin ; boire un verre de cognac le matin, du vin blanc le matin ; boire le premier verre de la journée, boire une verre d'eau-de-vie ou de vin blanc la matin à jeun ; ALL : morgens einen Kognak trinken / ANG : he drowns his remorse (speaking of an inveterate drinker)

Synonyme : boire, offrir à boire

1875 car il est de tradition, dans le peuple de Paris, qu'il faut 'tuer le ver' et qu'on le tue avec un verre de vin blanc 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1866 Les ouvriers ont partout les mêmes habitudes : partout ils tuent le ver 1866. Du pont des Arts au pont de Kehl - Reisebilder d'un parisien 1866 Nous tuons le ver avec un marchand de cochons déjà attablé en face d'une bouteille 1866. Du pont des Arts au pont de Kehl - Reisebilder d'un parisien 1964 Si l'apéritif ne tue pas le ver du moins, intimide-t-il le bacille de Koch. 1964. Les rues de Levallois 1995 Alors… J'ai bu ? C'est maintenant que je vais boire… Il faut que j'aille tuer le ver… 1995. Les pieds-bleus <5 citation(s)>

Expression singulière et qui remonte à François 1er : au mois de juillet 1519, la femme d'un maître des requêtes meurt brutalement : autopsie et on dit que mort a été causé par un ver qui lui a percé le coeur qui meurt dès qu'on lui applique un morceau de pain trempé dans du vin : Par quoy il s'ensuyt qu'il est expédient de prendre du pain et du vin au matin, au moins en temps dangereux, de peur de prendre le ver' (duCP, 700) / Locution plus ancienne que le pense duCP : dans Legrand d'Aussy on trouve une recette dont le peuple se servait pour détruire les vers intestinaux : 'Les Français font cependant, et surtout au mois de mai, servir du beurre frais à table. Pour le peuple, il en mange le matin avec de l'ail, afin de dissiper ce qu'il appelle le mauvais air et tuer les vers qu'il peut avoir dans les entrailles'. L'auteur de la Vie privée des Français traduit ici La Bruyère-Champier, on peut supposer que ce n'est pas l'accident relaté par le journal d'un bourgeois de Paris qui a donné naissance à l'expression tuer le ver et que cette expression provient plutôt d'un préjugé médical (Eman Martin, Loc. et prov., cité par GIR-BIS) / On a longtemps tenu cet usage pour une prévention contre les parasites intestinaux (MCC) / Verre d'alcool auquel une tradition populaire attribue des propriétés vermifuges (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 752