sport

fréquence : 4

sport

n.m.

Pour parler d'une activité pénible, d'une difficulté ; pour désigner un agissement contraire aux habitudes, d'opposition, de contestation

1965 Ils auront une surprise désagréable les copains qui se sont barrés au bon moment et qui attendent maintenant la vermache à Bordeaux. Ils devront revenir à pied sans bouffer de Bordeaux à Trèves ! Un drôle de sport !… Ça leur fera les pieds, à ces petits malins, c'est le cas de le dire !… 1965. La débâcle 1971 Dans mes petits souliers jusqu'au cou… fallait voir l'ambiance et connaître l'école pour savoir que ce genre de sport [exposé des revendications dans étab. strict] ne serait pas apprécié (à cette époque-là). 1971. Histoire de Michèle 1917 Monsieur le curé est un brave homme qui nous invite à prendre un petit verre, avant de nous coucher. Mon estomac se refusant à ce genre de sport, je le remercie et me contente de l'écouter. 1917. Journal d'un officier de liaison. (La Marne - La Somme - L'Yser) 1936 Nous allons, paraît-il, faire cette nuit du charbon et de l'eau douce. […] Je connais, pour l'avoir fait une fois sur la Savoie, à Bizerte, ce genre de sport. J'ai été noir jusqu'à Moudros… 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 569