rouler des épaules

registre moderne : 3 fréquence : 19

rouler des épaules

& rouler les épaules

gestuel/corporel

Faire le matamore, faire le fier, faire le beau ; faire valoir sa virilité dans sa démarche, avoir une démarche exagérément avantageuse ; en imposer physiquement

Synonyme : prétentieux, faire le prétentieux, fier

1955 des tas de boîtes, je sais pas combien de rades, roulant les épaules, jouant les caïds et jactant tout ce qu'il pouvait. 1955. Mollo sur la joncaille 1966 C'était un garçon de seize ans, blond, beau gosse, et qui semblait très imbu de lui-même. En marchant, il roulait des épaules. 1968. Les barjots 1960 le coffre avantageux, progressant les pinceaux en équerre pour mettre en valeur le pli du bénard, roulant des épaules, faisant « le beau » 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1982 Toujours les deux mains dans les poches, pour bien marquer que le travail manuel ne le concernait pas […]. Roulant des épaules et du reste ou, comme on dit, jouant des mécaniques 1982. Histoires de la nuit parisienne 1979 Il roule un peu les mécaniques. Il a tellement de muscles au bras qu'il n'arrive pas à baisser les bras. C'est le Yankee-né qui marche en roulant les épaules, en roulant les fesses… 1979. Morgue - Enquête sur le cadavre et ses usages 1977 Arrogant et décontracté, j'ai roulé les épaules. 1977. Faut pas rire avec les barbares 1967 On essaie à tout prix de passer pour un « dur », on s'invente même des méfaits imaginaires. Après un mois vous ne reconnaissez plus vos gosses timides. Ils roulent des épaules et adoptent le jargon de Pigalle. 1967. Le cachot <7 citation(s)>

Forme modernisée de : marcher des épaules, qu'on trouve dans La Bruyère (gb d'après GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 155