esquinté

registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 38

esquinté

& être esquinté

adj., part.p.

■ Abîmé, endommagé, en mauvais état ; ■ fatigué, moulu, rompu, éreinté, las, exténué ; ■ blessé, violenté, molesté, qui a reçu des coups, agressé ; ■ infortuné, infirme ; malheureux, pauvre

Synonyme : fatigué, fatigue, blessé, tuméfié, cassé, endommagé, abîmé

1914 Il contemplait dolemment son pardessus que haussait, à son intention, toute cachée par le vêtement ouvert, la préposée au porte-manteau : « Habille-toi ! C'te pauv' femme est assez esquintée d'avoir passé la nuit, sans qu'tu t'fiches d'elle, grosse truffe ! » 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias
1935 Sans doute très jolie vers 1920, comme elle l'affirme. Esquintée, à présent. 1935. Viande à brûler
1927 Je suis rompu, brisé, esquinté, je n'en peux plus 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1957 La photo, esquintée sur les bords et cornée au coin supérieur gauche, représentait une jeune fille en bikini, riant aux éclats dans un paysage agreste 1957. Les eaux troubles de Javel
1967 avec ses 18 berges, avait déjà de l'expérience : trois vols à la roulotte, une bijouterie démontée en plein air et un facteur esquinté. 1967. Raymond la Pente
1842 Je lui ai pelé la grève comme une pomme ; le zeste est venu. Si j'avais su, je lui aurais coulé un saut ou fauché le changement de garde, et il aurait été esquinté à fond. 1842. Le maître de chausson, dans Les Français peints par eux-mêmes
1914-1919 À deux heures du matin, nous allons nous coucher. Je suis esquinté. 1919. J'étais médecin dans les tranchées (2 août 1914-14 juillet 1919)
1840 Vous n'êtes que des simples (maladroits), dit-il, en plaçant ses calles ; et d'un seul coup de cadet, la lourde (porte) fut esquintée (forcée). 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie
1970 Bilan : deux morts et deux blessés pas trop esquintés. 1970. Échelon de destruction
1917 Excusez-moi, mon lieutenant, j'étais esquinté, je dormais 1917. Journal d'un officier de liaison. (La Marne - La Somme - L'Yser)
1936 À côté de ça, nos pauvres poilus, minés par les fièvres ou esquintés par la chiasse, sont évacués à la dernière extrémité. 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient

<11 citation(s)>

S'être mis en cinq (quinte), plus fort que s'être mis en quatre (AYN) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).