mes enfants

fréquence : 10

mes enfants

Appellatif paternaliste, de chef à subordonnés, de gradé à soldats ; appellatif amical, entre amis

1935 L'amiral comprend enfin que l'heure n'est pas à la rigolade. –Mes enfants… dit-il. –On n'est pas tes enfants, on s'en voudrait ! Quand un fayot vous appelle son enfant, c'est qu'il tremble pour sa peau. L'amiral tremble, le commandant et les frégatons sanglotent. 1935. Mer Noire
1917 Vous voilà, mes enfants… j'ai besoin de vous. 1917. Chignole (la guerre aérienne)
1953 Je comprends le français, mes enfants, et même l'argot… 1953. ...et ça continue !

<3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).