couler

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 7 fréquence : 3

couler & couler deux mots ; couler la bonne nouvelle ; couler un boniment v.tr.

Dire discrètement, à l'oreille, discuter brièvement

1917 Hein, tu vois, ce que je te disais, me coulait Prieur en hochant la tête avec componction. 1917. L'évasion. Récit de deux prisonniers français évadés du camp d'Hammelbourg 1844 Je voudrais […] lui coule deux mots dans le tuyau de l'oreille 1844. Le vétéran du camp de la lune. Scènes de la vie militaire 1911 je veux encore te couler deux mots dans l'esgourde… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Il me l'a coulée, tout à l'heure, la bonne nouvelle, Anatole !… Paraît qu'on se dégrouille pour supprimer la peine de mort… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Maintenant, à toi-z'à moi la paille de fer, dis donc, le figé !… Tu me coures trop pour que je ne te coule pas encore un petit boniment comme fin finale… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Je suis en train de penser à ce qu'Anatole m'a dévidé hier soir en me passant la croûte… Il m'a coulé commaque que la Ligue des droits de l'homme était en train de s'occupe de ma balle… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Je devais aller rue du Mont-Cenis, couler deux mots à un copain, Totor de Clignanc, rapport à une affaire juteuse 1911. Le journal à Nénesse <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 910