pour un rien

registre moderne : 3 fréquence : 13

pour un rien

locution

Pour presque rien, sans raison, sans raison sérieuse

2008 Le petit dernier, qui n'aurait jamais dû naître, c'est un peu l'enfant du miracle, il est tellement chouchouté qu'il pleurniche pour un rien, sous l'oeil débonnaire de ses darons qui lui passent tout. 2008. Kiffer sa race 1935 Les factionnaires étaient des baharias, indigènes recrutés à coups de trique par la nation protectrice, en vertu du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Ces zèbres-là ne plaisantent pas sur la consigne ; pour un rien, ils vous foutraient une baïonnette dans le ventre, voluptueusement. 1935. Mer Noire 1998 Le problème, c'est que ce pauvre gars, il s'emporte pour un rien. 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1821 Pour un rien, il recoque des Camoufflets à Sa largue et à ses môsmes. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1976 Où sont les gangsters d'antan ?… Ceux qui ne tiraient jamais ?… Aujourd'hui les apprentis gangsters tirent pour un rien. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 231