gentiment

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 4 fréquence : 6

gentiment adv.

Intensif (de qualité, de quantité) ; convenablement, bien ; de façon satisfaisante

Synonyme : intensif grave, le comble, important

1982 Au départ, une fois les loubardes, mèches mouchées, bien réglées, ça éclairait gentiment. Plus tard, quand on avait été secoué cinq à six heures, ça laissait plutôt à désirer. 1982. La vapeur 1921 Les Boches se gourent sur nos relèves, dit Jaffelin. Mais si jamais ils viennent à savoir l'heure, on s'ra gentiment épinglés… Faudrait casser la gueule à c'truc-là [projecteur]. 1921. La boue 1915 nos canons les arrosent gentiment tous les jours. 1915. Les poilus de la 9e 1931 Elle travaillait dans une maroquinerie du quartier où elle gagnait gentiment sa vie. 1931. Mal loti 1953 Je rugis comme un forcené : –Sale traître !… Tu l'auras voulu ! M'élançant, je lui travaille le cuir. Il riposte timidement. Ça me plaît. Au moins, ses coups rendus me donnent l'occasion de lui arranger gentiment sa façade déjà mal en point. 1953. ...et ça continue ! <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 713