subito

date : 1509 registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 16

subito

adv.

Tout de suite, immédiatement, expéditivement ; soudainement, subitement, tout à coup, de façon inattendue

Synonyme : immédiatement, directement, soudainement, brutalement, subitement

2013 Je suis ensuite emmené subito au palais de justice de Nanterre 2013. Moi Dodo la Saumure 2013 nous engageons la conversation, elle prétend être la petite-fille du maire de Dakar, avant d'enquiller sur ses prétentions financières. Je lui suggère derechef d'aller aux lattes, un conseil qu'elle suit subito pour le plus grand bénéfice de tout le monde. 2013. Moi Dodo la Saumure 1896 C'est le geste des francs-maçons qu'ils veulent aller voir la Tour de Nesles… Et alors ils t'feront entrer subito 1896. Le sapeur Camember 1998 Sans déconner, c'est important. Très. Je compte sur toi. –Pas de problème, Loïc, je m'en occupe subito. 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1898 Qu'il te fera coller j'en prison chubito, dans les vingte-quatre checondes ! 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série) 2007 Subito, j'entrevois l'aubaine qui s'offre à moi ! 2007. La gigue des cailleras 1911 Où c'qu'il perche, ton « singe » ? On va aller s'faire embaucher subito 1911. Le retour de Manounou, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1903 Je riais tellement en lisant ça que la surveillante m'a entendue. Elle est rentrée subito et m'a pris les papiers. 1903. Les enracinées <8 citation(s)>

SUBITO, adv. Fam. [Corresp. à un ton de récit ou de conversation allègre] A. Qui arrive tout à coup, de manière inopinée. Synon. soudainement, subitement, brusquement, inopinément. Une révolution à Paris, une autre à Rome, c'est trop dur pour ce descendant de jacobins, et cette chose monstrueuse est arrivée que subito, instantanément, il s'est trouvé sans place (CLAUDEL, Père humil., 1920, III, 1, p. 529). B. Qui se produit sans retard, immédiatement. Synon. immédiatement, instantanément, sur-le-champ (v. champ1). Il est parti subito (Ac. 1835-1935). S'il ne vient pas subito te voir, sachant ton retour à Rouen, c'est qu'il y a là plus de gaucherie qu'autre chose (FLAUB., Corresp., 1849, p. 129). Subito presto ou presto subito. Vite. [Le jeune noceur:] Allons-y presto subito, comme on chante dans les Brigands (RICHEPIN, Glu, 1881, p. 168). Prononc.: [sybito]. Étymol. et Hist. 1. 1509 « d'une manière subite » (Processions faites à Paris et à St Denis ds B. soc. de l'hist. de Paris, t. 15, 1988, p. 171: et subito [it. ds le texte] envoya quérir le chantre); 2. 1654 fam. « immédiatement » (CYRANO DE BERGERAC, Le Pédant joué, IV, 4; éd. Jacob, Paris, 1962; II, 304 ds Fr. mod. t. 33, p. 231). Mot lat., ablatif de subitus, v. subit, empl. adverbialement. Fréq. abs. littér.: 19. Bbg. POHL (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Fr. mod. 1963, t. 31, p. 300. SAIN. Sources t. 3 1972 [1930] p. 527. (TLFi) /

mot lat., ablatif de subitus → Subit (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 546