dada

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1776 registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 30

dada & avoir un dada ; enfourcher son dada ; revenir à son dada n.m.

Marotte, manie, idée fixe, obsession, idée qui plaît, sujet de prédilection, idée nouvelle, à la mode, préoccupation, passe-temps, ce qui est habituel, traditionnel ; avoir une passion, sujet qu'on traite, revenir constamment sur un sujet favori

Synonyme : manie, idée fixe

1836 un système est un véritable dada, une fois qu'on le grime, c'est fini 1836. Mémoires, dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly 1937 Voici le pharamineux dada, le grand destrier de toute la race youtre ! 1937. Bagatelles pour un massacre 1937 Faut pas croire que je m'égare, que je déconne pour le plaisir, j'ai fait un petit détour, mais je reviens à mon dada 1937. Bagatelles pour un massacre 1934 Tous les gens ici-bas possèdent un dada 1934. Un verre de fine 1990 l'enseignante méritante, dévouée, épanouie, au courant des derniers dadas de la pédagogie. 1990. Maîtresse détresse 1939 J'en reviens à mon dada 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) 1977 Ce sujet-là, c'est mon dada et je l'ai tellement bien enfourché que le chabanais éclate derrière moi sans que je réalise tout de suite. 1977. Faut pas rire avec les barbares 1977 Pour couronner le tout, son dada, sa manie, son vice : les cheveux. 1977. Faut pas rire avec les barbares 1947 Mais la conversation suivait avec lui un cours assez univoque, et évoluait rapidement vers les idées générales qu'il affectionnait. Quelques-unes, par exemple, la dénatalité, la littérature libertine ou l'alcoolisme étaient ses dadas qu'il valait mieux éviter, car infailliblement il se mettait en état de fureur sacrée, et sa voix faisait trembler les vitres. 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises <9 citation(s)>

DADA1, subst. masc. B. Au fig., p. métaph. Sujet favori; idée ou occupation à laquelle on revient sans cesse. Avoir un nouveau dada; le dada favori de qqn; avoir un dada; c'est son dada. Synon. manie, marotte, toquade. Chaque Anglais a sa manie propre, son dada, son hobby (MORAND, Londres, 1933, p. 78). Toujours des nouveaux caprices! Des nouveaux dadas! (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 641) : 2. Un homme qui n'a pas de dada ignore tout le parti qu'on peut tirer de la vie. Un dada est le milieu précis entre la passion et la monomanie. BALZAC, Autre étude de femme, 1842, p. 411. [Accompagné d'autres termes fig. du même champ sém.] Pourvu qu'elle n'enfourche pas son dada socialiste (FLAUB., Corresp., 1866, p. 246). M. de Flagny suivait pour l'ordinaire mes galops d'amour au petit trot de son dada de la fraternité (MILOSZ, Amour. initiation, 1910, p. 222). À cheval sur tous les grands dadas de l'entre-trois-guerres (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 18). Étymol. et Hist. 2. 1776 « manie, sujet favori » (Frenais, trad. de Tristam Schandy ds MACK., t. 1, p. 180) (TLFi) /

Trad. angl. hobby horse (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 949