se faire une raison

registre ancien : 2 registre moderne : 2 fréquence : 12

se faire une raison

& faut se faire une raison

locution

Se résigner, se soumettre, se résoudre à, accepter qqchose de déplaisant, de regrettable, etc., avec philosophie, appel à être stoïque, à accepter l'adversité

Synonyme : céder, se soumettre, laisser tomber

1961 Mais elles se font vite une raison puisque menaces ou prières n'y changent rien. 1961. L'hydre aux mille têtes
1914 il hocha la tête de plus belle, quand la fille lui eut déclaré, après un baiser tendre : « Faut te faire une raison… qu'est-ce que tu veux !… » 1914. Fin d'aventure, dans Racaille et parias
1844 GÉLINOTTE, élevant la voix. –Mais mes trois pièces de coupé !… j'en serai donc pour mes frais… Un avoué !… ça ne se peut pas !… J'en appelle ! j'irai en cassation ! TOURTEROT. –Ne moussez donc pas comme ça, mon brave homme… faut se faire une raison… 1844. Deux papas très bien, ou la grammaire de Chicard
1928 Allons, la gosse, allons, quoi ! On est tous pour claquer un jour ou l'autre !… C'est pas raisonnable de chialer comme ça !… Faut se faire une raison, quoi !… 1928. La racaille
1903 J'ai essayé, comme vous me le conseillez, de me faire une raison, mais je sens que je ne pourrai jamais me résigner. 1903. Les enracinées

<5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 148